Éclat d'Esprit - maquettisme, graphisme, organisation des documents, Les Angles, Avignon, Orange, Nîmes - 06 66 18 22 95

MAQUETTISME, GRAPHISME, ORGANISATION DES DOCUMENTS
_
_
_
MENU
X

Eclat d'Esprit - Linda Perrotin Graphiste - Organistrice du document Tél. : 06 66 18 22 95

Vous êtes ici > Actualités > INFORMATION > EXPLOITER LES PHOTOS DE SON SMARTPHONE


lundi 10 juin 2019 // INFORMATION

EXPLOITER LES PHOTOS DE SON SMARTPHONE



créer logo graphisme les angles avignon EXPLOITER LES PHOTOS DE SON SMARTPHONE linda perrotin eclat d esprit charte graphique

EXPLOITER LES PHOTOS DE SON SMARTPHONE

Il vous arrive de me donner des photos « personnelles » afin que je les modifie ou les utilise dans des mises en page. Bien souvent elles ont été prises avec votre smartphone… Elles ne sont alors pas toujours exploitables en termes de qualité (pour une impression et/ou un format un peu conséquent).
Ici, je vais faire simple pour que ce soit plus claire afin que vous puissiez tirer profit de vos plus beaux clichés !

Il faut d’abord faire la distinction entre ce que l’on souhaite regarder sur écran ou ce que l’on envisage d’imprimer.
Donc, selon la grandeur de votre écran, sa qualité d’affichage et le zoom que vous effectuez, votre photo peut vous paraître de très bonne qualité.
On parle de « résolution » et de « pixel ». C’est-à-dire le nombre de « petits carrés » qui composent votre image. Plus vous avez de petits carrés, plus vous obtenez du détail. Bien souvent, pour un œil non avertit, la différence n’est pas flagrante entre un écran 4.0 pouces (iPhone 5S) ou 5.7 pouces (Galaxy Note 3).
Mais si on affiche cette même image sur un écran plus grand, de qualité supérieure et qu’en plus on zoom fortement, on voit apparaitre ces fameux « petits carrés ». Et si on s’amuse un peu avec la quantité, on se rend bien compte que la photo n’est plus aussi nette et détaillée.
Plus la résolution est grande > plus la qualité est meilleure (à l’écran et en print) > plus la photo « pèse ».

Maintenant vous m’envoyez cette photo par SMS ou Messenger qui la compresse(limite dans la quantité de données qui peuvent être véhiculées).

Voilà j’ai votre « belle » image ouverte dans Photoshop ! 
Et là… Votre image n’est au maximum de sa qualité uniquement si je la conserve en équivalence de 4 ou 5 cm X 8 !! 
Alors certains vont me dire t’es une pro et avec Photoshop c’est magique, tu bidouilles et hop ! 
Que neni les amis, on peut tricher un peu, faire de beaux montages, créer de beaux effets mais une photo de mauvaise qualité le reste. Et si certains « dieux » de Photoshop sont en mesure de travailler les photos pixel par pixel cela est un art à part entière ! 
Si j’augmente la taille, grosso modo le logiciel « invente » des pixels afin de combler le manque = flou.

Donc pour de l'impression, on privilégie des paramètres "haute qualité", on évite les photos récupérées via SMS ou les réseaux sociaux et on envoi par mail
Il existe également WeTransfert ou GrosFichiers (gratuits sans inscription ou installation) qui permettent l’envoi d’infos plus conséquentes (jusqu’à 2Go et 4 pour)

PRÉCISIONS : La photo est devenue un argument phare utilisé par les constructeurs de téléphone mobile pour se différencier. Mais parfois on vous propose plus que ce que vous n’utiliserez réellement…
Selon un article de « lemonde.fr » : (…) on ne voit aucune différence entre des images de 8 et 16 mégapixels. Pas étonnant : un écran Full HD affiche deux millions de pixels seulement.(Les écrans 4k en affichent environ 8). Alors, à quoi servent 16 mégapixels ? À imprimer des photos parfaitement nettes ? Tout dépend de la taille du tirage. Au format 10 x 15 cm on ne perçoit aucune différence. En A4, on commence à percevoir un léger écart de netteté.
La technologie jet d'encre dépose 300 minuscules points d'encre par pouce (300 ppp). C'est la résolution maximale que l'œil humain parvient à distinguer. Il faut imprimer en A3 pour qu'enfin, 16 mégapixels fassent une nette différence.
Encore que ... Tout dépend de la distance à laquelle on regarde l'image. Le chiffre de 300 points par pouce est calculé pour une distance d'observation de 35 centimètres. C'est la zone de confort de l'œil humain. Plus on s'éloigne, moins l'œil distingue les détails. À un mètre, on ne voit plus que 108 points par pouce. Une photo de 4 mégapixels imprimée en A3 paraît alors presque aussi nette qu'un cliché de 40 mégapixels.
4 mégapixels s'avèrent trop justes sur une télé 4k ou un tirage A4, mais sur papier A4, la netteté est moyenne et les détails paraissent beaucoup moins riches.
En revanche, 8 mégapixels suffisent pour la quasi-totalité des écrans et des tirages. La différence de netteté avec 16 mégapixels n'apparaît que si l'on y prête vraiment attention.Le seul véritable avantage d'un capteur 16 ou 20 mégapixels est ailleurs : sa « réserve de pixels » permet de zoomer. Soit pendant la prise de vue, soit plus tard, au moment de la retouche, par recadrage. Cela intéressera les amateurs de photographie à distance.

LE PETIT + INFO :
L’octet est une unité de mesure informatique mesurant la quantité des données. Il y a les ko (kilooctet), Mo (mégaoctet), Go (gigaoctet).
Le To (téraoctet) concerne plus des capacités de disques durs ; quant au Po (pétaoctet) il fait plutôt référence au stockage de très grandes infrastructures.

Loin de m’affirmer comme une experte en image, merci de votre tolérance sij’avais commis quelques erreurs dans cet article

Maintenant à vos photos !


En savoir plus




Éclat d'Esprit - Graphisme, maquettisme et organisation des documents © Linda Perrotin 2019 - Mentions Légales - A